Embellir Val-d'Or


Trucs et Astuces

14 septembre 2011

CAPSULE HORTICOLE # 18

LA DIVISION DES PLANTES

POURQUOI DIVISER UNE PLANTE ?

Bien que la majorité des plantes vivaces s’améliorent avec le temps, certaines d’entre elles s’affaiblissent et les diviser permet de rajeunir, de regénérer la plante. Donc, de façon générale, ne divisez aucune vivace à moins que vous n’ayez une bonne raison de le faire.

Voici les 2 autres bonnes raisons pour diviser vos plantes vivaces:

• Contrôler la croissance de la plante: beaucoup de vivaces deviennent de plus en plus denses avec le temps; malheureusement, quand les touffes sont trop serrées, les plantes ne fleurissent pas autant que celles dont les racines profitent d’un plus grand espace. Le centre des touffes très anciennes aura alors tendance à dépérir laissant un anneau de végétation en mauvais état.

• Multiplier la plante: diviser une plante aimée et appréciée et en transplanter dans une autre section du jardin, les parties les plus vigoureuses, permet cette répétition qu’on aime tant dans l’aménagement paysager, et qui crée une sensation d’harmonie et d’unité.


QUAND DIVISER UNE PLANTE ?

On peut diviser et transplanter une plante vivace à tout moment, tant que le sol n’est pas gelé; il est toutefois plus facile de diviser une vivace le printemps alors que la plante n’a pas de feuillage et que les pousses apparaissent; par contre, si on souhaite transplanter la partie divisée dans une autre section du jardin, il faut tenir compte de la période de floraison; si cette dernière fleurit habituellement le printemps, il est préférable de la diviser pour en replanter une partie ailleurs, à l’automne. Si on transplante à l’automne, il est important de se rappeler que les vivaces ont besoin de temps pour développer de nouvelles racines avant que le sol gèle.


COMMENT DIVISER UNE PLANTE ?

La plupart des jardiniers divisent leurs vivaces en tranchant et en retirant une pointe dans la motte; une fois la pointe enlevée, on la replante ailleurs puis on comble, avec de la terre, le trou laissé par la pointe retirée, on étend du paillis et on arrose pour amoindrir le choc.

Si on désire faire plusieurs sections avec la pointe retirée, il faut prendre cette motte et avec nos doigts, la séparer en rejets individuels, en n’oubliant pas que chaque nouvelle section doit avoir au moins deux pousses et deux racines; certaines vivaces ne sont pas faciles à démêler avec les doigts et si c’est le cas, il ne faut pas hésiter à couper entre les rejets avec un couteau tranchant.

Une fois la division faite, il faut maintenir la motte retirée, un peu humide (mais non détrempée) jusqu’à ce que la transplantation soit effectuée. Il est normal que la plante divisée et transplantée dans une nouvelle section présente des signes de flétrissement au cours des jours qui suivent; il faut alors arroser régulièrement et protéger des rayons ardents du soleil jusqu’à ce que la plante montre des signes de croissance.

Sur ce, bon succès dans la division de vos plantes vivaces!


En terminant, voici quelques références pour vous accompagner dans la division de vos plantes vivaces.

Hodgson, Larry, Les 1500 trucs du jardinier paresseux, Édition Broquet (2006)

Hodgson, Larry, Le grand livre de l’aménagement paysager pour le Québec, Édition Broquet (2008)

Sites Web : il en existe une foule, tous plus intéressants les uns que les autres.

N’hésitez pas à vous adresser à votre marchand horticole, il sera ravi de vous aider. 

 

Réalisation du Comité Embellir Val-d’Or, collaboration spéciale Sandor Mendi, jardinier



© 2019 Embellir Val-d'Or