Embellir Val-d'Or


Trucs et Astuces

21 septembre 2011

CAPSULE HORTICOLE # 19

PROTECTION HIVERNALE DES PLANTS

Si vous plantez des végétaux qui correspondent à votre zone de rusticité ou à toute zone inférieure, et que votre plante est bien adaptée aux conditions locales, elle n’a pas besoin de protection (emballages de jute, de géotextile ou de tout autre attirail) les seules véritables protections hivernales utiles peuvent se résumer à celles-ci :


MA PROTECTION, C’EST LE PAILLIS

C’est reconnu, une épaisse couche de paillis (15 à 20 cm), habituellement des feuilles d’automne déchiquetées et appliquées à la base des vivaces, des arbres, des arbustes et des conifères protège contre les méfaits de l’hiver en empêchant le gel de pénétrer profondément dans le sol.

Le paillis agit également comme protection contre le dégel hâtif du fait qu’il retarde le dégel printanier; en effet lorsque la base des plants est bien paillé, le soleil ne frappe pas directement le sol mais plutôt le paillis ce qui fait en sorte que le sol se réchauffe plus lentement; bien sûr le début de la croissance peut alors être retardé mais une plante bien paillée souffre rarement des dommages dûs à un dégel hâtif.


MA PROTECTION, C’EST LA NEIGE

Et oui, la neige demeure toujours le meilleur isolant contre le froid extrême de l’air en plein hiver pour la couronne et les racines des plantes; et s’il arrive que la neige est absente par périodes de grand froid, le paillis aide à compenser le manque de neige.

Ne vous gênez donc pas pour installer judicieusement des haies et des brise-vent pour couper le vent et augmenter l’accumulation de neige à certains endroits de votre jardin; il est alors possible, dans un emplacement protégé́ du vent, notamment là où la neige s’accumule, de gagner jusqu’à une zone supplémentaire de rusticité dans de telles conditions.


UNE PRÉPARATION PARTICULIÈRE DES CONIFÈRES ...

Les conifères peuvent parfois souffrir de brûlures durant l’hiver; il est toujours possible de les vaporiser, à l’automne, d’une mince couche d’anti-transpirant biodégradable les protégeant mieux contre l’assèchement.

Par ailleurs, comme les conifères gardent leurs aiguilles, ils continuent de perdre de l’eau par transpiration durant tout l’hiver; afin d’éviter le roussissement possible des conifères l’hiver, il est important de les arroser tout au long de l’automne. En effet, si le plant est gorgé d’eau, il ne sera pas brûlé par le vent asséchant et encore moins, si vous avez pris la précaution d’appliquer un anti-transpirant.

Sur ce, bonne préparation de vos plants pour la saison hivernale!


En terminant, voici quelques références pour vous accompagner dans la préparation de vos plants pour la saison hivernale.

Hodgson, Larry, Les 1 500 trucs du jardinier paresseux, Édition Broquet (2006)

Hodgson, Larry, Le grand livre de l’aménagement paysager pour le Québec, Édition Broquet (2008)

Sites Web : il en existe une foule, tous plus intéressants les uns que les autres.

N’hésitez pas à vous adresser à votre marchand horticole, il sera ravi de vous aider. 


Réalisation du Comité Embellir Val-d’Or, collaboration spéciale Sandor Mendi, jardinier



© 2019 Embellir Val-d'Or