Embellir Val-d'Or


Trucs et Astuces

1 juin 2011

CAPSULE HORTICOLE # 3

LA TAILLE DES ARBUSTES... AU BON MOMENT!

Si nous choisissons des arbustes de bonne dimension pour l’espace que nous désirons garnir, il est possible d’éviter la taille presque complètement.

 

Tailles nécessaires

Il y en a essentiellement deux : la suppression des branches mortes ou endommagées et la suppression des branches inutiles ou nuisibles. Il n’y a pas de saison particulière pour tailler les branches mortes; faites-le quand vous le remarquez, tout simplement.

Il est utile de sortir son sécateur pour tailler les vieilles branches des arbustes feuillus; en effet, les branches les plus âgées produisent de moins en moins de fleurs et deviennent aussi moins fournies; de plus, l’ombre qu’elles produisent empêche les jeunes branches de les remplacer. Pour donner un coup de pouce à dame Nature, il est recommandé, aux 4 ou 5 ans, de couper, jusqu’à 15 cm du sol les branches les plus âgées (un indice : les branches âgées, sont les plus hautes et les plus épaisses); en les supprimant, vous stimulez le rajeunissement de l’arbuste.

 

Taille des arbustes à fleurs

Afin de ne pas éliminer les boutons floraux déjà présents sur la plante, il est utile de prendre l’habitude de tailler les arbustes  « immédiatement après la floraison ». Ainsi, vous taillerez les arbustes à floraison printanière en mai ou en juin, soit quand leur floraison sera terminée; et vous taillerez les arbustes à floraison estivale en juillet ou août, quand la dernière fleur sera fanée; finalement pour ce qui est des arbustes à floraison automnale, vous taillerez après le premier gel.

 

Taille des conifères

Encore une fois, le choix du conifère est extrêmement important si on veut éviter la taille; il existe un grand nombre de variétés (de tout petit à nain donc vous avez le choix d’un conifère qui ne pose aucun problème de respect des règlements municipaux, entre autre).

Il faut se rappeler que la taille des conifères est plutôt délicate; contrairement aux arbres et arbustes feuillus, les conifères ne produisent pas facilement de pousses sur le vieux bois; donc, si par mégarde vous taillez trop sévèrement, il n’y aura pas de repousse et il y aura un trou longtemps visible sur l’arbre. C’est pourquoi, si vous devez tailler un conifère, restreignez-vous à couper dans les parties vertes : c’est à dire quand la pousse de l’année est pratiquement terminée, par exemple le thuya (ou cèdre) peut-être taillé vers la fin de juin.  Quelques exceptions :les ifs (taxus), les pruches (tsuga) et les mélèzes (larix) ont, contrairement aux autres conifères, le pouvoir de former de nouveaux bourgeons sur le vieux bois. On peut donc tailler leurs branches très sévèrement, parfois presque jusqu’au tronc et ils repousseront quand même.

 

Outils de taille

Les outils de taille agissent comme prolongement de vos mains. Recherchez des outils qui sont confortables et faciles à utiliser. Nettoyez vos outils après chaque utilisation; huilez aussi les lames et articulations avant de les ranger pour l’hiver. Et, par-dessus tout, rappelez-vous qu’une lame coupante est la clé de coupes nettes. Aiguisez vos lames vous-mêmes ou apportez vos outils à un professionnel.

 

En terminant, voici quelques références pour vous accompagner dans la taille de vos arbustes :

Larry Hodgson, Les 1500 trucs du jardinier paresseux, Éditions Broquet (2006)

Larry Hodgson, Le grand livre de l’aménagement paysager pour le Québec, Éditions Broquet (2008)

Sites Web : il en existe une foule, tous plus intéressants les uns que les autres.

N’hésitez pas à vous adresser à votre marchand horticole, il sera ravi de vous aider.   

 

Réalisation du Comité Embellir Val-d’Or, collaboration spéciale Sandor Mendi, jardinier  



© 2019 Embellir Val-d'Or